Blog

"De la Joie pure jaillit toute la création.

Par la Joie elle est soutenue, vers la Joie elle se dirige,

et à la Joie elle retourne."

Proverbe sanskrit.

Search
  • kobysattva

La Philosophie de "Bien Sûr"

Chaque jour nous vivons dans un piège. Un piège qui temps après temps nous laisse déçu, fatigué, perturbé et en colère.



Chaque jour nous vivons dans un piégé. Un piège qui temps après temps nous laisse déçu, fatigué, perturbé et en colère. La piège est nos attachements.


C’est le désir qui incite les humaines à s’attacher désespérément aux choses de ce monde. En tant que créatures, nous sommes tous, à des degrés divers, possédés par le désir et l’ambition, qui nous poussent à nous accrocher à tout ce que nous avons pu acquérir, amasser, édifier... De tous ces biens fragiles, nous ne consentons à nous séparer qu’au moment de rendre le dernier soupir.


Mais éventuellement nos attachments nous abandonnent, et on ne sais pas pour quoi et nous tombons dans la souffrance.


Tout au long de notre existence, nous ne faisons que répéter les mêmes gestes inutiles : saisir et retenir. Et c’est pourquoi, tout au long de notre existence, souffrances et désespoirs se succèdent, car nos désirs ne peuvent jamais être assouvis. Tout nous fuit, rien ne demeure. C’est le perpétuel devenir : tout se transforme, tout change d’aspect et de place, tel les choses passent sous nos yeux comme les nuages dans le ciel.


Ces changements, cette instabilité pore un nom : c’est la vérité de la non-permanence.

On passe notre vie dans un état contenu d'aveuglement. Nous nous convainquons que nos désirs sont réel et que notre vie et tout que composent notre vie sont permanent.


Mais la vérité est toutes les choses de ce monde sont sujettes au changement et à la destruction : c’est la loi de la non-permanence. La non-permanence, c’est la grande vérité de notre monde, où tout est changeant et précaire. Nul être, nul objet ne demeure identique à lui-même. Tout ce que nous voyons est en état de transformation perpétuelle : les apparences se dessinent, puis disparaissent, ou se désintègrent.


Et ce processus passe par quatre phases : d’abord la création (ou la naissance), puis la croissance (ou l’apogée), ensuite le déclin et enfin la destruction. Tout ce qui existe dans l’univers, du grain de sable jusqu’aux étoiles, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, passe par ces quatre phases, tout est sujet à la non-permanence.


Pour avoir une notion précise de cette loi, il nous suffit d’observer notre propre corps, ensuite de concentrer nos réflexions sur notre « moi », c’est-à-dire notre vie intérieure, enfin de voir ce qui se passe autour de nous.


Un bon example est aux esprit. Le courant mental ne s’arrête jamais lui non plus. En l’espace d’une seconde, nos sentiments peuvent varier d’un extrême à l’autre, nos pensées passer d’un sujet à un autre. Nos pensées et nos sentiments naissent et meurent le temps d’une pulsation, et cette rapidité même qui crée en nous l’illusion de la continuité, de ce qu’on a appelé « l’identité du moi ».


Mais ce changement n'était pas fortuit : les choses n'apparaissent et ne disparaissent pas par hasard. Tout ce qui apparaît, apparaît en dépendance de conditions ; tout ce qui cesse, cesse parce que ces conditions cessent. C'est la loi de la conditionnalité et peut être exprimée sous une forme très simple : A étant présent, B apparaît ; en l'absence de A, B n'apparaît pas.


Donc si tout est non-permanent est dépendant de la loi de la conditionnalité pour quoi être étonné? Ca c'est la philosophie de "bien sûr."


À la place d'être déçu ou malheureux quand les choses changent ou quand tel ou tel condition cesse d'exister vous vous dites, bien sûr.


Quand on vieillit, les choses cassent, notre humeur change, on oublie ou nous sommes en retard les raisons pourquoi ne sont pas un mystère et les problèmes ne sont pas infini. Bien sûr ils existent, parce que A était présent donc B est apparu. Et grace la réalité de non-permanence bien sur si on attend juste un peu la situation va changer.


La philosophie de bien sûr demande qu'on change notre manière de réagir en face la vie. Et chaque fois que quelque chose ne passe pas comme prévu ou nous réalisons que nous avons tombé dans la piège d'attachement on peut répondre avec, bien sûr.


Bien sur est un rappelle de réalité et bien sur peut nous réaligner avec cette réalité. Donc cette semaine je vous défie d'utiliser cet mantra et cette philosophie et notez si ca change comment vous voyez le monde.


Je remercie les sites wakanda-conseil.fr et buddhaline.net qui ont m'aidé partager ces paroles avec vous.


#attachement #nonpermanence #conditionnalité #abandon #yoga74 #yogafrancais #yogahautesavoie #yogablog #biensûr #philosophie #kobysattva #piège

18 views

Suivez-moi!

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

 

410 route de rond

74440 Taninges

kobysattva@gmail.com

07.82.87.43.57

© 2015 by Kobysattva Yoga

inscrivez-vous à mon newsletter!!

Kobysattva Yoga - Acro - Méditation      |      Plateau d'Assy - Sallanches |       kobysattva@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now