Blog

"De la Joie pure jaillit toute la création.

Par la Joie elle est soutenue, vers la Joie elle se dirige,

et à la Joie elle retourne."

Proverbe sanskrit.

Search
  • kobysattva

La Voie du Milieu

Cette semaine on regard un enseignement aussi puissant que transformateur.



La Voie du milieu est un terme bouddhique qui comporte de nombreuses connotations. Pour simplifier, il suggère une approche équilibrée de la vie et la régulation des instincts et du comportement de chacun. Ce concept se rapproche de l’idée de « juste milieu » d’Aristote, selon laquelle « chaque vertu se situe à égale distance des deux extrêmes, chacun de ces extrêmes étant par conséquent un vice ».


Toutefois, bien que le terme « milieu » suggère un équilibre, il ne faut pas confondre la Voie du milieu avec la passivité ou une forme de compromis modéré. S’engager dans la Voie du milieu demande au contraire des efforts permanents.


Toutes ces idées sont illustrées par la vie de Shakyamuni lui-même, telle que nous l’a rapporté la légende. Né prince, Shakyamuni a été élevé dans la joie et le confort matériel. Mais, ne pouvant se satisfaire de la poursuite de plaisirs éphémères, il quitte sa famille à la recherche d’une vérité plus profonde et plus durable.


Il entre dans une période de pratique ascétique extrême, se privant de sommeil et de nourriture, ce qui l’amène au bord de l’effondrement physique. Ressentant la futilité de cette voie, il commence à méditer, profondément déterminé à comprendre la vérité de l’existence humaine, qui lui a échappé autant dans sa période d’ascétisme que dans sa période d’opulence.


C’est à ce moment-là que Shakyamuni s’éveille à la véritable nature de la vie, à son éternité, à sa source profonde de vitalité et de sagesse infinies.


¨..Six années durant Siddhartha et ses disciples vécurent dans le silence sans jamais quitter la forêt. Pour toute boisson, ils avaient la pluie, pour toute nourriture, les grains de riz sauvage, une écuelle de boue ou les fientes des oiseaux de passage. Pour maîtriser la souffrance, ils fortifiaient leurs esprits pour oublier le corps.


Puis un jour Siddhartha entendit un vieux maître de musique qui passait en bateau sur le fleuve dire à son élève : « Si tu tends trop la corde elle casse. Si tu ne l’a tends pas assez elle ne sonne pas. »


Siddhartha compris soudain que ces paroles toutes simples recelaient une grande vérité et que pendant toutes ces années il s’était engagé dans une mauvaise voie!


« Si tu tends trop la corde elle casse. Si tu ne l’a tends pas assez elle ne sonne pas. »


Une petite paysanne offrit un bol de riz à Siddhartha et pour la première fois depuis des années il mangea normalement. Mais quand les ascètes virent leur maître se baigner et se nourrir comme une personne ordinaire, ils se sentirent trahis. Comme si Siddhartha avait abandonné la grande quête de l’illumination !


Bouddha : Venez…, et mangez avec moi.

Les ascètes : Tu as trahis ton vœux Siddhartha, tu as abandonné la quête nous ne pouvons plus te suivre et rien apprendre de toi.

Bouddha : Apprendre, c’est changer… La voie de l’illumination est celle du milieu. Elle est la ligne entre les extrêmes opposés. Si j’atteints l’illumination que cette écuelle remonte le courant…¨


La Voie du milieu était une grande vérité que Siddhartha avait découverte, celle qu’il allait enseigner au monde. Cette principe est également connu dans le monde du yoga sous le nom brahmacharya.


La reference au brahmacharya dans les yoga sutras est :


« Quand nous sommes fermement établis dans la modération, nous disposons d’une grande énergie intérieure. » (Yoga Sutras, Aphorisme II-38).


Donc le mot brahmacharya indique une vie en conformité avec les principes de réalisation. En effet, brahmacharya signifie la force (ojas) que l’être humain dépense dans le travail, les obsessions, les pensées habituelle et en actes, est précisément la même qui, autrement dirigée, permet le progrès spirituel.


Pour la majorité entre nous la voie du milieu s’agit d’éviter les comportements compulsifs tels que :


  • Gourmandise pour éviter de sentir le vide au-dedans de soi ou les émotions qui nous tiraillent au creux du ventre.

  • Sexualité « génitale » où l’autre n’est qu’un objet pour nous défrustrer et assouvir nos besoins de possession, de plaisir, de contrôle, etc.

  • Travail compulsif pour se valoriser ou éviter d’être en relation.

  • Abus d’alcool ou de drogue pour éviter de se sentir en fuyant vers des paradis artificiels.

  • Jeu compulsif pour fuir la réalité et se nourrir du « thrill » de peut-être gagner le « gros lot » sans effort.


Il en est de même dans notre pratique, nous devons trouver ce juste milieu dans chaque posture quelque qu'elle soit, sentir l'effet de notre corps sans tension physique et mental, cette subtilité que nous retrouvons en savasana, si nous nous relâchons trop, nous dormons si nous restons en pleine conscience nous invitons notre corps à se détendre tout en gardant l'esprit clair et calme .


En Yoga notre instrument à corde c'est notre corps et notre esprit, ni trop tendu ni trop lâche, c'est pourquoi par exemple je vais mentionner de contracter nos cuisse en montant notre fesses mais en même temps de relâcher nos trapèzes.


Nous devons à chaque fois dans notre pratique inclure relâchement et engagement musculaire, contraction et étirement. Finalement tout cela nous rappelle que absolument rien n'est permanent, que nous passons d'une posture à une autre et que dans cet intervalle existe également une transition qui nous permet de passer à la posture suivante en observant notre corps et notre esprit.


Ni trop tendue ni trop lâche peut également s'appliquer dans notre quotidien et nous apportera un équilibre intérieur considérable, nous évitera de paniquer dans des circonstances plus difficiles en nous rappelant que rien ne dure. 


J`espère que vous pouvez me rejoindre cette semaine pour trouver la voie du milieu dans votre pratique et votre vie quotidienne.


Je remercie les sites wikipedia.org, soka-bouddhisme.fr et neobienetre.fr pour avoir m`aidé partager ces paroles avec vous.


J`ai inclus ci-dessous mon programme pour la semaine. Comme d`habitude si vous avez des questions ou si vous voulez réserver votre place n`hésitez pas me contacter.


J'espère que vous pouvez me rejoindre cette semaine pour continuer d'apprendre et d’évoluer ensemble. Comme d'habitude vous pouvez trouver mon programme de la semaine ci-dessous. N'hésitez pas me contacter avec vos questions ou vos réservations.


Lundi – Vinyasa Yoga – 18h30 - Jardin des Cimes – Plateau d'Assy

Mardi – Vinyasa Yoga – 18h - La Brasserie de l'Escargot - Thyez

Mercredi – Vinyasa Yoga – 18h30 – La Bulle de Qi – Sallanches

Mercredi – Power Vinyasa – 19h45 – La Bulle de Qi – Sallanches

Mercredi – Méditation – 21h – La Bulle de Qi – Sallanches

Jeudi – Power Vinyasa – 19h - Salle Polyvalente dessous la Marie – Combloux


Je vous souhaite une belle semaine et j'espère que on peut pratiquer ensemble bientôt !


#kobysattvayoga #yogafrancais #yoga74 #vivreyoga #lavoirdumilieu #bouddha #bouddhisme #yogablog #brahmacharya #philosophiedeyoga

3 views

Suivez-moi!

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

 

410 route de rond

74440 Taninges

kobysattva@gmail.com

07.82.87.43.57

© 2015 by Kobysattva Yoga

inscrivez-vous à mon newsletter!!

Kobysattva Yoga - Acro - Méditation      |      Plateau d'Assy - Sallanches |       kobysattva@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now